EJEUNE

Ramadan et grossesse : les précautions(1)

Ramadan et grossesse : les précautions

Dans la vie d'un musulman, le mois de Ramadan, qui correspond à un mois de jeûne, occupe une place à part. Le principe de ce mois si particulier est de se purifier le corps et l'esprit pour se rapprocher encore plus de Dieu, mais aussi de pouvoir partager la situation des déshérités et nécessiteux. Loin d'être une contrainte, le mois de Ramadan est une période de fête ! Plus ou moins bien vécu selon les personnes, le jeûne peut être difficile à envisager pour les femmes enceintes. Ont-elles le droit de le pratiquer ? Si oui, comment ?

Les réserves médicales et théologiques

Sur un plan strictement théologique, la grossesse ne représente pas en soi une contre-indication pour suivre le jeûne. Néanmoins, les femmes enceintes et celles qui allaitent, tout comme les personnes malades, ne sont pas tenues de suivre le jeûne si elles craignent que ce dernier ne nuise à leur santé ou à celle de l'enfant à venir. Par contre, les avis divergent quant au "report". Pour certains, la femme enceinte doit reporter son jeûne à un autre mois de l'année pour rattrape les jours non jeûnés. Pour d'autres, elle doit nourrir un démuni pour chaque jour manqué, en guise de charité. Enfin, certains pensent qu'elle doit à la fois rattraper les jours non jeûnés et nourrir un démuni. Sur ce volet, impossible de dicter une quelconque règle de conduite, l'affaire est avant tout une histoire personnelle et le mieux si vous êtes pratiquant est d'en référer à sa famille ou au chef religieux en qui vous avez confiance.

Sur le plan médical, le Dr Alain Delabos, nutritionniste et inventeur de la ...

Commentez

Nouvelle version EJEUNE

Pour nous contacter

Suivez-nous sur Facebook

Dans les kiosques ce mois-ci

EJEUNE
SKWERE © 2015 Tous droits réservés