EJEUNE

Arafat: mort naturelle ou empoisonnement, les experts divergent(1)

Arafat: mort naturelle ou empoisonnement, les experts divergent

(AFP) 

Mort naturelle ou empoisonnement au polonium ? Retour sur dix ans de recherches pour faire la lumière sur les circonstances de la mort de Yasser Arafat, chef historique palestinien mort il y a tout juste dix ans.

--2004--

- 11 nov: Arafat meurt à 75 ans à l'hôpital Percy de Clamart, près de Paris. Il y a été admis fin octobre après des douleurs abdominales dans son QG de Ramallah, où il vivait confiné depuis décembre 2001, encerclé par l'armée israélienne. Trois jours plus tard, le ministre français de la Santé dément l'hypothèse d'un empoisonnement, à la suite de rumeurs mettant en cause Israël.

- 22 nov: Nasser al-Qidwa, neveu d'Arafat, obtient contre l'avis de la veuve du défunt une copie de son dossier médical, qui ne révèle aucune trace d'empoisonnement. Mais il refuse d'écarter cette hypothèse.

--2012--

- 3 juil: La chaîne qatarie Al-Jazeera relance la thèse de l'empoisonnement dans un documentaire. Il y apparaît que l'Institut de radiophysique de Lausanne (Suisse), qui a analysé des échantillons biologiques prélevés sur les effets personnels d'Arafat remis à sa veuve par l'hôpital, y a découvert "une quantité anormale de polonium", substance radioactive hautement toxique.

Le 31, la veuve d'Arafat, Souha, dépose plainte contre X pour assassinat au parquet de Nanterre, près de Paris, qui ouvre une information judiciaire fin août.

- 28 août: Publication du rapport d'hospitalisation d'Arafat datant du 14 novembre 2004. Il fait état d'une inflammation intestinale d'"allure infectieuse" et de troubles de ...

Commentez

Nouvelle version EJEUNE

Pour nous contacter

Suivez-nous sur Facebook

Dans les kiosques ce mois-ci

EJEUNE
SKWERE © 2015 Tous droits réservés