EJEUNE

Les centres d’appels …entre le marteau et l’enclume(2)

l’activité est beaucoup plus structurée qu’en Tunisie. Des indicateurs qui permettent d’évaluer régulièrement les atteintes à la santé des opérateurs sont mises en place. Ici, je pense que l’expérience des centres d’appels nous a fait perdre beaucoup de jeunes talents à cause de la négligence de l’aspect humain.

Comment voyez-vous donc la situation téléopérateurs aujourd’hui ?  

Le nombre des personnes qui plainent des problèmes d’ordre psychologique dans ce métier augmente de jour en jour. Cette tranche est très exposée à une dégradation de l’état de leur santé (fatigue, stress, anxiété, troubles du sommeil, épuisement nerveux…). Statistiquement il est prouvé que le nombre des personnes qui viennent de ce milieu professionnel sont soumis à un état de stress majeur. C’est souvent une structure de travail qui n’est pas organisée à la fois en qualité et en quantité. Mais j’avoue que la situation évolue et des efforts bien plus intenses vont encore être déployés au cours des prochaines années.

Quel est le profil des personnes issues des centres d’appels qui viennent vous voir ?

Se sont une majorité de jeunes filles dans le poste de téléopératrice et qui ont un projet de mariage ou fiançailles et certains hommes au poste de superviseur. Au début les jeunes rêvent d’une situation idéale, mais vite ils se trouvent entre le marteau et l'enclume, d’un côté le plaisir d’ ...

Commentez

Nouvelle version EJEUNE

Pour nous contacter

Suivez-nous sur Facebook

Dans les kiosques ce mois-ci

EJEUNE
SKWERE © 2015 Tous droits réservés