EJEUNE

Les réseaux sociaux, une mine d’or pour les pirates(1)

Les réseaux sociaux, une mine d’or pour les pirates

En l’espace de quelques années, les réseaux sociaux se sont imposés comme une pierre angulaire de la vie de milliards de personnes. Facebook, Twitter, Google + et autres sont un peu une drogue de notre époque. Qu'ils soient sur invitation, réservés aux professionnels ou ouverts à tous, ces plateformes représentent une vraie mine d’or pour les pirates.

Afin de se rendre compte de l’étendue des actions menées par les cybercriminels pour voler vos données sur ces réseaux, quelques chiffres valent mieux que des pavés textuels. Twitter avait annoncé le 2 février dernier qu'environ 250 milles de ses utilisateurs avaient été victimes de pirates informatiques. En août 2012, des experts en sécurité ont découvert que des pirates s’étaient emparés des mots de passe de plus de huit millions de comptes sur les serveurs de LinkedIn. Selon Kaspersky Lab, 30% des attaques s’orientent vers les réseaux sociaux.

Les internautes, sur les réseaux sociaux, n’hésitent pas à cliquer de façon presque mécanique sur les liens puisque chaque information est liée à un « ami » donc indirectement « confiante ». Le degré de vigilance diminue ainsi drastiquement, une aubaine pour les pirates qui peuvent ainsi récupérer des identifiants et des mots de passe à la pelle. Selon un rapport de la société de sécurité Sophos, 57% des utilisateurs se disent désormais victimes de pourriels (spams). 36% ont indiqué avoir été victimes de vers informatiques, virus ou autre logiciels malveillants. Ces chiffres ...

Commentez

Nouvelle version EJEUNE

Pour nous contacter

Suivez-nous sur Facebook

Dans les kiosques ce mois-ci

EJEUNE
SKWERE © 2015 Tous droits réservés